Vous avez été à ce jour plus de 1 500 spectateurs à vivre avec nous Allons Z’Enfants !

La dernière représentation de l’année 2013 vient d’être donnée dans les usines Tase à Vaulx-en-Velin. C’est maintenant l’heure de la trêve hivernale pour cette aventure dans l’histoire des grèves joyeuses de 1936. Mais nous reprendrons la route très vite, dès que nos pendules et nos smartphones seront repassés à l’heure d’été. Rendez-vous à Andrézieux-Bouthéon, à Saint-Fons et peut-être (sûrement) ailleurs…

Depuis le début du mois d’octobre les répétitions de notre prochaine – et sixième – pièce ont commencée. C’est aujourd’hui le temps des folies, ce merveilleux moment de la création où tout est possible. Cet instant si particulier où le spectacle ne ressemble alors qu’à une gigantesque mêlée de rugby dans laquelle s’entrecroisent les corps et les rapports humains. Dans cette mêlée nous sommes fiers et heureux d’accueillir de nouveaux acteurs et que les anciennes usines que nous occupons à Décines se transforment chaque jour un peu plus en terrain de jeu.

Dans quelques semaines nous vous écrirons, nous vous appellerons, nous vous dirons les petits et grands secrets de ce nouveau spectacle. Surveillez vos mails et vos téléphones, les nouvelles arriveront après les fêtes. Cet hiver nous donnerons les dernières représentations du spectacle Edouard II. Vous savez, l’histoire de ce roi trop humain pour gouverner mais trop près du pouvoir pour être humain. Cette histoire vous pouvez la recevoir chez vous et transformer votre salon en théâtre éphémère avec trois acteurs de la troupe, vos amis, votre famille, vos voisins… Appelez-nous vite car cette fois c’est sûr. Changement de cap radical !

Il y a dans la vie mille contacts, apparemment infimes et pourtant fondamentaux. L’humanité se cache dans chaque geste, même occasionnel. Les rapports, les liens entre les Hommes, le geste comme union, comme impossibilité ou comme résistance entre identités. C’est ce que nous cherchons chez Hanokh Levin. « Viens, viens petite, viens… » explore les possibilités expressives de l’intimité, de la chute et du relèvement.

Dans ce spectacle, le corps humain est montré comme champs d’agression, comme espace de vulnérabilité. Dans ce théâtre, pas de coulisse ni d’ailleurs, pas de passé, ni d’avenir, il y a le présent qui se construit, une expérience qui se partage. Le mouvement est en tension et en extension. Il appuie, harcèle, frappe, caresse, blesse, console, capture ou isole. Une femme et deux hommes se font face dans une piscine gonflable. Dans un monde sans possibilité de fuite, il ne reste que la tentative de s’imposer. Aux autres. A soi-même.

Les répétitions de "Viens, viens petite, viens" ont débutées à l'Usine avec un tout nouveau casting ! Nous serions heureux de transformer votre appartement en théâtre éphémère, le temps d'un soir ! La Tournée insolite de "Viens, viens petite, viens ..." reprend pleinement ! Pour cette création, on joue à domicile, dans votre appartement, dans votre intimité ! Vous êtes intéressé par cette expérience étonnante ? Contactez-nous !